Patrick Giani
Astropsychologue, spiritualiste et écrivain
Patrick Giani
L'Ere du Verseau

Mythe ou réalité ?
verseau

En parcourant le Zodiaque dans le sens rétrograde - par rapport aux étoiles fixes - le Soleil va donc passer progressivement de la phase Poissons à la phase Verseau.
Ce lent mouvement s’effectuant à raison d’un degré tous les 72 ans, il va sans dire que nous n’allons pas rentrer dans l’ère du Verseau d’un jour à l’autre, ni meme d’une décade à l’autre!
Sans plus tarder, réglons cette question de la date d’entrée dans l’ère du Verseau afin d’y voir plus clair.

D’après les astronomes, le point vernal  (ou 0° du Bélier qui détermine l’entrée du Soleil au printemps par rapport à la toile de fond des constellations) serait actuellement à 5° environ du signe des Poissons. D’après les sidéralistes, qui prennent référence sur le système Hindou, ce point serait à plus ou moins 7° du même signe. Ces différences ont déclenché une polémique à propos du “véritable” Zodiaque. Tout d’un coup, nous n’étions plus Bélier mais Poissons, ce qui, avouons-le, peut être dérangeant pour celui qui pendant des années croyait correspondre aux caractéristiques de son signe...
Ce qui est problématique, c’est que même les astronomes, qui se réfèrent à la première étoile de la constellation du Bélier, ont un décalage de 6° par rapport à sa position référentielle par les anciens, lesquels tenaient compte du fait que les constellations du Bélier et des Poissons se chevauchent. Ceci depuis le Congrès International d’Astronomie de 1930, lequel a découpé de façon arbitraire le ciel en zones délimitées de méridiens et parallèles, projections dans le firmament du découpage terrestre.

zodiaque

Quant aux sidéralistes, qui ont conservé le point vernal du Zodiaque comme système de référence, leur toile de fond zodiacale se trouve décalée par rapport à l’entrée du Soleil aux points équinoxiaux et solsticiaux, c’est à dire par rapport à l’entrée du Soleil dans les signes qui correspondent aux saisons.

Les dates de l’entrée “officielle” de l’humanité dans l’ère du Verseau seraient donc comprises dans une fourchette allant de 1789 à l’an 2350!
La première date correspond, vous l’avez deviné, à celle de la Révolution Française. Que celle-ci ait correspondu à deux ans près à la découverte (en 1781) de la planète Uranus qui gouverne le signe du Verseau, c’est un fait. Mais de là à relier cette date, qui concernait à l’époque essentiellement le peuple français, à cause du rapport entre Uranus et les révolutions, c’est peut-être faire preuve de nombrilisme chauvin ?
La seconde correspond au passage du point vernal (zéro degré du Bélier, début du printemps) du signe des Poissons à celui du Verseau par rapport au référentiel astronomique. Ce point, nommé S.V.P. (Synetic Vernal Point), actuellement à 5° Poissons, parviendra donc en Verseau dans 5 x 72 ans = 360 ans, ce qui nous amène aux environs de l’an 2350.
Entre ces deux extrêmes, nous trouvons des fourchettes plus proches, dont celle de 2010-2030 qui d’après la plupart des astrologues et ésotéristes , correspondrait à une période de transition effective.  Mais rien n’est moins sûr. Pourquoi ?

Serions-nous déjà dans l’Ere du Verseau ?
Si l’on considère que celle-ci sera un Age d’Or, nous en sommes encore loin, avec les guerres, la pollution qui augmente d’année en année, les famines dans les pays sous-développés, les inégalités sociales, sans compter les épidémies  et le stress.
Néanmoins, nous sentons poindre depuis les années 80 de véritables changements dans les mentalités.  La crise - les crises - de ces années-là se sont avérées génératrices de nouveaux courants de pensée. De plus, les techniques en relation avec l’élément Air et les ondes  se développant, (l’aérospatiale, l’augmentation du trafic aérien, le développement des réseaux hertziens, de l’audiovisuel et d'Internet) il nous est permis de penser qu’une ère nouvelle se prépare.

 L’aube du Verseau
Le mouvement extrêmement lent mais progressif qui accompagne le phénomène de la précession des équinoxes nous permet en effet de considérer que nous abordons depuis quelques dizaines d'années le changement d’ère. La notion de relativité du Temps, que Einstein a mis en évidence,  suggère une comparaison que nous vous soumettons :
Si nous réduisions la durée globale d’une ère (2160 ans) à une journée terrestre de 24 heures (d’un lever du jour à l’autre), une heure de ce temps correspondrait à 90 ans. De même, si nous divisions les 60° du signe des Poissons en 24 parties, une heure de ce temps correspondrait à 2° et demi du signe. Etant donné que nous sommes actuellement à environ 5° du changement de signe, la phase à parcourir correspondrait à 2 heures de ce temps. Or, de la nuit complète au lever effectif du Soleil, cela prend environ deux heures. Autrement dit, à deux heures du lever du soleil, nous voyons poindre actuellement à l’horizon les premières lueurs de l’aube du Verseau.
Nous sommes donc bien loin de cet âge d’or, mais nous en percevons depuis peu les premières lueurs, ce qui nous permet d’espérer.

Quoi qu’il en soit, l’important n’est pas semble-t-il de délimiter avec précision cette date d’entrée dans l’ère nouvelle (existe-t-il des frontières précises dans le temps et l’espace ?) mais plutôt de comprendre ce qui va changer en passant d’une ère à l’autre, et ceci dans tous les domaines.

(.../...)

colombe

Nous allons pousser un peu plus loin afin de saisir plus profondément les changements qui se profilent à l'horizon. Il est fort possible que vous pensiez en lisant les lignes qui vont suivre: "Là, il exagère!" ou bien "Encore un illuminé!". Sachez que ce qui va suivre n'est ni le fruit de quelconques élucubrations  ni la formulation par écrit de rêveries personnelles. Il s'agit du fruit de diverses expériences personnelles de clairaudience et de méditation, et d'une synthèse de diverses lectures. Certaines relèvent de la Tradition, qu'elle soit judéo-chrétienne, bouddhiste, égyptienne, hindoue etc...,  d'autres ont été écrites par des auteurs contemporains sous l'inspiration d'Etres de Lumière.
Je demande au lecteur de lire ce qui suit sans faire intervenir son mental ni ses propres croyances, mais plutôt d'écouter sa voix intérieure, celle de son âme.

Toutes les traditions religieuses et ésotériques parlent d'une Chute de l'homme.  La chute de l'homme fut sa dissociation d'avec les Forces Créatrices (de Dieu ou du Grand Esprit, qu'importe le nom qu'on Lui attribue). Il y a fort longtemps, au terme de l'évolution de ce bipède qu'était l'être humain, Dieu a décidé d'offrir à celui-ci le libre arbitre. Tant que l'être humain vivait en harmonie avec les Forces Créatrices, il jouissait d'une conscience élevée et de pouvoirs prodigieux, inimaginables par nos esprits matérialistes. En ces temps-là, nos esprits faisaient  partie de Dieu, nous n'étions pas séparés de la Conscience Divine mais partie intégrante du Coeur de Dieu.
C'est à partir de cette épreuve - apparemment voulue par les Forces Créatrices - que l'être humain a commencé à douter de celles-ci et, de ce fait, à se dissocier d'elles. En devenant conscient du plaisir, donc en se dissociant de celui-ci, l'homme est devenu conscient de la douleur. En prenant conscience de la peur, il est devenu mortel. En perdant la foi en Dieu, il a perdu confiance en lui-même, c'est à dire en sa nature divine, et il fut obligé de travailler pour pouvoir se nourrir. Car plus on se rapproche de la matière, plus la conscience s’alourdit. L’inverse est tout aussi vrai...

Bien entendu, tout cela ne s'est pas produit en un jour, ni même en une dizaine d’années comme nous les comptons aujourd'hui, car Dieu offrait chaque jour à l'homme l'occasion de se rattraper, de comprendre son erreur. Mais plus ce dernier éprouvait du plaisir, plus il se détournait de son Créateur. Vint une période où ce fut irréversible, l'être humain s'étant enchaîné au plaisir comme à une drogue, ce qui lui valut de connaître la dépendance, et de cette dépendance aux besoins naquit la peur de manquer et la nécessité du labeur. De là l'Histoire que nous connaissons, avec cet âge préhistorique des cavernes, ces guerres tribales, ces batailles interminables  entre empires et ces holocaustes  de sinistre mémoire.
Pendant tous ces millénaires, le Créateur a souhaité que l'homme réalise par lui-même ses erreurs, qu'il comprenne la nécessité de se re-lier à sa conscience, à son âme, afin de Le rejoindre.  C'était le prix du libre arbitre, et les Forces Créatrices ne pouvaient alors intervenir. Beaucoup d'esprits - les fils de Dieu - quittèrent l'aura de la Terre qui devenait de plus en plus sombre. Les Forces Créatrices attendaient que l'homme ait appris la leçon...
Cependant, durant tout ce temps, les consciences dissociées de l'être humain incarné ont continué de l'accompagner dans ce chemin difficile, et c'est pourquoi chacun de nous garde au fond de lui, même inconsciemment,  l'espoir d'un monde meilleur. Il s'agit non seulement du souvenir de ces temps bénis où nous ne faisions qu'un avec notre âme, avec Dieu, mais également de l'omniprésence de notre partie spirituelle à nos côtés.  Durant  ces millénaires obscurs, très peu en ont été conscients, mais à l'aube de l’ère du Verseau, de plus en plus de gens perçoivent ce que d'aucuns appellent les Guides, les Anges, ou les Etres de Lumière. A ce rendez-vous important de l'humanité, ceux-ci affluent de toutes parts afin de guider l'homme vers son devenir.

Et nous voilà en ce début de siècle et fin d'Ere, apparemment tributaires d'un monde matérialiste   malade et aliénant,  sur une planète exsangue  et asphyxiée, nous demandant si les temps à venir seront pires ou meilleurs que ceux que l'Histoire nous a contés...
Combien de fois ais-je  entendu, lors des conférences sur le thème de l'ère du Verseau : "Mais vous voyez tout en rose! qui vous dit que cette ère nouvelle ne sera pas au contraire un retour à la barbarie, ou bien la "guerre des étoiles"?  C’est fort possible!"
Certains astrologues, qui invoquaient l'axe Verseau-Lion en insistant sur le côté égocentrique de l'archétype Lion et son goût du pouvoir, me faisaient parfois douter de mes convictions profondes. Aujourd'hui je peux dire, sans l'ombre d'un doute, qu'en ayant une attitude pessimiste vis à vis de l'avenir nous contribuons à retarder le fabuleux bond en avant que l'humanité s'apprête à effectuer. Moins nous aurons peur, plus nous favoriserons son évolution et l'avénement d'un monde meilleur. Plus rapidement nous retrouverons la foi en nous, plus vite nous rentrerons dans l'ère du Verseau. Plus nous ferons confiance en Dieu, plus nous serons heureux et  nous accèderons  à la vraie Vie, celle de l’Ame. En effet, la majorité des lectures évoquées plus haut parlent de cet Age d'Or, non seulement comme d'une ère plus pacifique que d'autres, mais réellement d'une ère de Paix et d'Amour comme l'humanité n'en a jamais connu depuis la Chute.

"Quand l'homme fera vibrer tout son être à l'unisson avec le monde divin, il reflétera enfin la beauté, la lumière, l'intelligence parfaites. Et comme la Terre est liée au corps physique des humains, elle aussi va se transformer, elle deviendra subtile, vibrante, lumineuse, et elle produira d'autres fruits, d'autres plantes, d'autres fleurs. Tout changera à cause de la vie des humains, quand ils auront compris le travail qu'ils doivent faire sur eux-mêmes tout d'abord, pour se transformer, et la Terre deviendra alors le réceptacle du Ciel."

O.M. Aïvanhov dans "Le veritable  enseignement  du Christ"


Cliquez ici pour commander ce livret

(9 E au format électronique)

Partager

© 1993-2016 Patrick Giani - tous droits de reproduction,
de traduction et d'adaptation reserves pour tous pays.
Faire demande par email. Pour faire connaître cet article à vos amis,
faites un copier/coller de la barre de titre de votre navigateur.

JUPITAIR

livre l'astrologie dans tous ses etats
livre l'astrologie karmique
livre patrick giani
livre patrick giani
Logiciels d'astrologie AstroQuick Mac PC
hillsong
carte du ciel
Logiciels d'astrologie AstroQuick Mac PC
livre le retour du Christ