Patrick Giani
Astropsychologue, spiritualiste et écrivain
Patrick Giani
Le libre arbitre et le déterminisme

par Patrick Giani

Extraits de la conférence du 25 Février 1995 à Semur-en-Auxois (21)


L’évolution de la pratique astrologique durant ces vingt dernières années nous permet d’avoir une idée de son évolution probable dans les vingt années qui viennent.
En prenant une dimension nouvelle dans les années 75 grâce aux esprits précurseurs (ceux des auteurs américains en particulier), l’astrologie a fait un bond en avant ; non seulement sur le plan technique, mais surtout au niveau de l’interprétation. En fait, c’est un nouvel état d’esprit qui est né alors, et qui a pris son véritable essor dans les années 80. Finies les certitudes, finies les techniques compliquées et les “fiches-cuisines” de la tradition : l’astrologie se conjugait soudain avec psychologie et philosophie. Le thème astral ne décrivait plus seulement le caractère de l’individu mais également son potentiel de développement personnel. Ce terme devenant de plus en plus sujet à polémique depuis que certaines sectes l’utilisent pour attirer leurs futures proies, il est bon de préciser ce qu’il contient :
Par développement personnel, j’entends développement intérieur, développement des possibilités de l’esprit, des potentialités de l’être. En tant que science humaine, l’astrologie nous fait avant tout comprendre de quoi nous sommes faits. C’est le “Connais-toi toi-même” de Socrate, auquel on oublie souvent d’ajouter : “...et tu connaîtras l’Univers et les Dieux”. Que signifie la suite de ce fameux axiome ?
Qu’il ne s’agit pas seulement de se regarder le nombril, mais d’aller plus loin dans la connaissance de Soi : partant de ce nombril, s’intéresser également aux nombrils de ceux qui nous entourent, puis revenir vers notre nombril en devenant conscient du cordon ombilical qui nous rattache à notre mère (combien sommes-nous à l’avoir réellement coupé ?), et en allant plus loin, du cordon ombilical qui nous rattache à notre mère la Terre. Et nous pouvons alors élargir notre conception de l’Univers en prenant conscience d’un autre cordon ombilical : celui qui nous relie au Ciel, au divin, cette fameuse “corde d’argent” qui permet la connexion à l’âme, et par là à Dieu, quelles que soient nos croyances et quelle que soit notre conception de la Divinité...

Or, si l’astrologie a fait un grand pas en devenant moins divinatoire et plus psychologique, elle devra dans les prochaines décennies intégrer de plus en plus les autres sciences humaines, et surtout les nouvelles thérapies.
La spécialisation, qui est en analogie avec l’axe Poissons-Vierge de l’ère finissante “Chaque chose a sa place (Vierge) sinon on n’y comprend plus rien ! (Poissons)”, n’a plus beaucoup d’avenir. L’être humain aura bientôt intégré une autre façon de fonctionner au niveau mental. L’avenir appartient donc aux thérapeutes holistiques, à ceux qui multiplient les cordes de leur arc afin de devenir plus efficaces, plus complets dans leur pratique. Si l’on avait à donner un axiome à l’ère du Verseau et à l’axe Verseau-Lion qui la représente, en voici un parmi tant d’autres : “Progressons ensemble afin que chacun se réalise”.
En ce sens, l’astrologie doit suivre le même chemin, sinon elle se verra de nouveau reléguée aux bancs des sciences divinatoires ; ce qui serait un retour au siècle de Colbert, à “l’affaire des poisons” qui a tant coûté à l’astrologie lorsqu’elle fut bannie des bancs de l’Université en 1666.
Si l’on désire éviter cela, l’astrologie et ceux qui la pratiquent doivent s’ouvrir afin de partager leurs connaissances avec tous ceux qui cherchent à améliorer le sort de leurs semblables, et ainsi s’enrichir par l’expérience et la pratique.

La pratique: voilà un mot qui prend toute sa dimension lorsque l’on s’intéresse à autre chose qu’aux seuls livres d’astrologie. Car si les livres nous permettent d’engranger des informations et de développer l’esprit de synthèse, ils nous donnent rarement l’occasion d’appliquer ce que l’on y découvre, et encore moins d’y trouver une solution. Alors, existe-t-il une solution, des solutions ?
Cela commence à changer depuis une dizaine d’années: de plus en plus d’astrologues et de passionnés d’astrologie s’intéressent aux autres sciences humaines, se tournent vers le développement personnel, les nouvelles thérapies ou la voie spirituelle. Et ils découvrent les relations entre les planètes et les complexes psychologiques, les planètes et les couleurs, les planètes et les chakras, les planètes et les pierres précieuses, les planètes et les méridiens d’acupuncture etc.
On commence à voir différemment les choses, à faire le lien entre toutes ces disciplines, à saisir l’essentiel dans chaque pratique, et on finit par trouver des solutions; pour nous-mêmes d’abord, puis pour les personnes qui viennent nous consulter.
Prenons un exemple:
Une conjonction Lune-Pluton, quels que soient le signe du natif et la maison dans laquelle elle se situe.


Voici plusieurs degrés d’interprétation possibles :
• la voyante-numérologue-astrologue-tarologue du coin : “Vous avez des peurs, des angoisses, des obsessions, vous avez peur de mourir. Point. Débrouillez-vous avec, c’est pour la vie !”
• l’astrologue débutant qui croit tout maîtriser: “Vous avez un rapport très difficile avec votre mère. Soit elle cherche à avoir un pouvoir sur vous, soit elle vous angoisse sans arrêt avec ses problèmes, non ?”
- Mais c’est vrai ! c’est à cause de ma mère si j’ai tous ces problèmes ?”.
• l’astrologue psychologue: “Vous avez sans doute partagé les angoisses de votre mère étant enfant, et cela vous a marqué. Vous devriez en parler avec elle, cela serait profitable, autant pour elle que pour vous”.
• l’astrologue qui s’est ouvert aux autres disciplines : “Vos peurs, vos angoisses et vos obsessions proviennent sans doute d’une période de la petite enfance où vous avez ressenti et partagé celles de votre mère. Pluton étant en analogie avec le premier chakra (la sécurité, l’ancrage) et la Lune avec le second chakra (les émotions, la sexualité), vous éprouvez le besoin de vous sécuriser en vous réfugiant dans vos fantasmes mais dans le même temps vous culpabilisez. C’est sans doute pour cela que vous avez souvent mal au ventre: symboliquement, vous éprouvez des difficultés à expulser vos angoisses, vos “démons intérieurs”.




Et pour peu que cet astrologue ait une orientation thérapeutique, il peut proposer des solutions concrètes: travailler sur l’enracinement à l’aide d’exercices physiques, la confiance en soi (la réalité ne me fait pas peur, je n’ai plus honte, je fais confiance), sur les émotions (stages sur le mime, travail de la voix) ou bien sur l’enfant intérieur (guérison du passé, pardon, détachement...).
Bien entendu, une telle pratique demande un engagement plus grand que d’être simplement à l’écoute de l’autre, mais les résultats que l’on obtient sont à la mesure de l’effort fourni (...) "


Partager

© 1995-2016 Patrick Giani - tous droits de reproduction,
de traduction et d'adaptation reserves pour tous pays.
Faire demande par email. Pour faire connaître cet article à vos amis,
faites un copier/coller de la barre de titre de votre navigateur.

JUPITAIR

livre les trois dimensions de vos aspects astrologiques
editions jupitair
livre Semences pour la Nouvelle Terre
JUPITAIR
l'astrologie karmique
carte du ciel
livre patrick giani
Logiciels d'astrologie AstroQuick Mac PC
livre Les trois dimensions de votre theme astral
livre l'astrologie dans tous ses etats
livre patrick giani
hillsong
livre le retour du Christ