MUSICOTHÉRAPIE
Des musiques pour le corps, le coeur, l'esprit et l'âme.
Patrick Giani
La relaxation et ses bienfaits

Se relaxer en musique aide à se recentrer et à se ressourcer sur plusieurs plans:
- le corps physique prend du repos en évacuant les tensions musculaires, en décontractant tous les organes et en récupérant de l'énergie.
- le corps émotionnel évacue le stress et la plupart des émotions négatives accumulées : colère, ressentiment, peurs...
- le corps mental se débarrasse des pensées inutiles : inquiétudes, nostalgie du passé, projections sur l'avenir, et se recentre sur le moment présent.
- le corps spirituel augmente son taux vibratoire et unifie tous les corps subtils en se reconnectant avec le Divin.

Comment se relaxer en musique
Prenez soin de débrancher votre téléphone et veillez à ce que l'on ne vous dérange pas. Mettez votre casque d'écoute sur votre tête et allongez-vous sur votre canapé, votre lit ou votre tapis de sol (avec un coussinet pour la nuque).

casque d'ecoute

Puis décontractez-vous en effectuant quelques respirations profondes, les yeux fermés. Cela permet de relâcher tous vos muscles.
Au bout de quelques minutes, le rythme de votre cerveau passe en alpha et vous pouvez alors vous consacrer uniquement à l'écoute de la musique...



Partager


La respiration
De nos jours, l’être humain ne sait plus respirer, ou plutôt il a oublié.
Regardez les petits enfants, les bébés surtout: leur ventre respire régulièrement, au niveau du Hara. Cette respiration abdominale est excellente pour la digestion des aliments.

bebe

La respiration doit être faite calmement, en conscience, en enchaînant souplement les phases d’inspir et d’expir.
A chaque inspiration, plus de dix sept millions d’alvéoles distribuent à l’organisme l’oxygène dont il a besoin, et ceci grâce aux minuscules capillaires artério-veineux qui constituent la surface de chaque alvéole. Ainsi, plus l’on respire profondément, mieux le sang circule et plus les cellules respirent...
En respirant profondément et en conscience, on permet à l’Energie (le Prâna) de pénétrer dans tout l’organisme et de circuler librement afin de purifier et de régénérer les tissus. La peau (notre premier organe respiratoire) en bénéficie puisqu’elle n’est plus obligée de travailler pour tout le corps en permanence. Ainsi, elle peut respirer tranquillement puisque les poumons se chargent du reste. La respiration pulmonaire seule est une très bonne introduction à tout exercice de travail sur Soi, que ce soit la méditation, le yoga ou la simple relaxation. En pratique, on remplit d’air les poumons durant l’inspir et on les vide à l’expir, sans rétention. La respiration doit être faite calmement, et en conscience. On peut expirer par le nez, ou par la bouche (en soufflant doucement), comme on le sent.
Il existe une troisième respiration, dont on parle peu mais qui a tout de même son importance: la respiration claviculaire. Comme son nom l’indique, elle se situe au niveau des clavicules des épaules. Les personnes stressées ne respirent plus que par là (le haut des poumons) mais ni complètement ni en conscience, c’est la raison pour laquelle elle n’est pas efficace.
En pratique, après avoir rempli d’air les poumons durant l’inspir, on prolonge cette respiration dans les clavicules. On peut s’aider en haussant légèrement les épaules. La respiration complète comprend la respiration abdominale, la respiration pulmonaire et la respiration claviculaire. De cette façon l’énergie circule dans tout le corps, et dans tous les méridiens.

concentration

La concentration :
Tout autant que la pratique de la méditation, celle de la concentration est d’une grande utilité pour le travail sur Soi.
Après vous être relaxé quelques instants, asseyez-vous en tailleur ou en lotus et placez un objet devant vous (une bougie ou un bâton d’encens, par exemple). Dans le silence le plus total, fixez votre regard sur cet objet en étant très attentif à ce qui se passe en vous (respiration, pensées). Puis fixez votre attention sur ce que vous voyez, dans la globalité de ce que votre regard embrasse. Au bout de quelques minutes, vous aurez une autre vision de ce que vous observez. Le point fixé deviendra peut-être le centre d’un cercle, ou le bout d’un long tunnel; laissez venir les impressions sans les retenir. Votre regard englobera la totalité de l’image et vous saisirez à la fois “l’épaisseur de l’espace” la relativité de l’espace et du temps, ou encore la plénitude du vide...
De même, vous pouvez écouter la musique du silence autour de vous. Le plus pur des silences est toujours une musique. Laissez votre esprit s’ouvrir à cette musique, si imperceptible soit-elle. Vous constaterez, lorsque vos pensées reprendront leur flux, qu’elles iront maintenant à l’essentiel : vous deviendrez de plus en plus conscient de vos pensées et ainsi leur rythme se ralentira. En cet état de réceptivité, vous pourrez alors avoir accès à votre âme.
Soyez attentif aux informations que vous communique votre âme, elles sont d’essence divine. Vous n’êtes plus dans l’intellect ni dans le mental, vous êtes dans le supramental, dans le plan causal, le domaine de la véritable intelligence: celle de la Sagesse du Cœur.
Si vos pensées inconscientes reprennent, repérez-les et prenez du recul en évitant de vous identifier à elles. Vous n’êtes pas ces pensées, elles ne font que répéter les schémas d’inquiétude ou d’intérêt de ce que vous avez récemment vécu. Soyez simplement à l’écoute de l’instant présent...

Lorsque vous le sentirez, inspirez profondément en exprimant votre gratitude envers votre guide, puis envers Dieu...


Pour en savoir plus sur le supramental et la sagesse du Coeur, lisez cette page sur la pensée consciente et l'intelligence du coeur

JUPITAIR

livre les trois dimensions de vos aspects astrologiques
editions jupitair
livre Semences pour la Nouvelle Terre
JUPITAIR
l'astrologie karmique
carte du ciel
livre patrick giani
Logiciels d'astrologie AstroQuick Mac PC
livre Les trois dimensions de votre theme astral
livre l'astrologie dans tous ses etats
livre patrick giani
hillsong
livre le retour du Christ